Au commencement était le web.

Alain Gerlache

Journaliste RTBF Web, Médias, Société. #médiaTIC (La Première) #Média21 (Classic21)

Secrétaire-général de la CTF (Télévisions francophones publiques de France, Canada-Québec, Suisse, Belgique)

Maître de Conférences à ULg Liège et HELB Bruxelles
Recent Tweets @

2 milliards 700 millions d’habitants de la planète seront connectés à internet à la fin de cette année 2013. C’est à peu près 40% de la population mondiale. Les chiffres émanent de l’Union Internationale des Télécommunications, une organisation des Nations Unies, qui a publié son rapport annuel lundi. Il s’intitule Mesurer la Société de l’Information. Une synthèse du rapport est disponible en français (voir ci-dessous). Et qu’y trouve-t-on ? Une mine d’informations !

Sans surprise et pour la troisième année consécutive, c’est la Corée du  Sud qui arrive en tête des pays les plus connectés au monde. La Suède, l’Islande, le Danemark, la Finlande et la Norvège suivent, un beau tir groupé des pays du Nord. On note la forte progression du Royaume-Uni qui est passé de la 14e à la 9e position.

La Belgique est 25e, juste après l’Estonie et Malte. Elle perd deux places par rapport à l’année précédente. Nos voisins du Benelux, les Pays-Bas et le Luxembourg, font beaucoup mieux que nous. Ils se classent dans le Top 10 mondial.

Globalement, l’accès à internet de cesse de progresser. Une évolution qui est notamment favorisée par la baisse continue du prix de l’accès à la connexion à large bande. Entre 2008 et 2012, son cout a baissé de 82%. C’est dans les pays en développement que la baisse a été la plus forte.

Il n’en demeure pas moins que si 40% de la population mondiale est connectée, cela signifie que 60% ne l’est pas.C’est l’autre manière de regarder ces statistiques. Il reste 4 milliards 400 millions de gens qui n’ont pas accès à internet. Et 90% d’entre eux se trouvent dans les pays en développement, particulièrement en Afrique. Même si la situation progresse, ça reste un problème.

C’est pourquoi il faut aussi dire un mot de l’Alliance pour un Internet Abordable qui aussi a été présentée hier. Elle est portée par la World Wide Web Foundation,  des organisations venues du monde entier et des entreprises comme Google, Microsoft Facebook ou encore Yahoo. L’Alliance veut favoriser l’accès à internet partout dans le monde. Avec en ligne de mire tout ce que le web peut apporter aux pays de développement par exemple pour la santé ou l’éducation.

Mais tous ces pays africains et aussi les pays émergents comme le Brésil, la Chine ou l’Inde ont un énorme atout : leur jeunesse.  La proportion des 15 -24 ans est beaucoup plus forte qu’en Europe. Et tous ce potentiel de natifs du numériques, ceux qui ont toujours connus internet, constituent un formidable facteur d’innovation et de développement. Le nombre de connexions à Internet n’est pas tout. Ce n’est que le début de la nouvelle ère numérique.

 

08.10.13 Retrouvez médiaTIC à tout moment sur SoundCloud et dans Matin Première (RTBF) du lundi au vendredi à 08:25. Vous pouvez collaborer et réagir à cette rubrique ici-même et via Twitter, Google+ et Facebook. Plus d’infos à découvrir sur MédiaTIC+